·1 min de lecture

SALON LEC 2021

Auteur(s) de l'article

Mélanie
Lorsque je suis arrivée chez Antistatique j’ai eu la chance de pouvoir proposer mes idées pour faire avancer l’agence. Commerciale de métier, je propose d’exposer dans un salon spécialisé.  Et nous voilà donc inscrit pour notre première participation au Salon LEC sous le Hall 4 de Palexpo près de Genève. Trois jours qui ont fait de notre semaine un moment particulier et unique, avec des rencontres et des sourires. Vous vous demandez comment ça s’est déroulé ? Bien, entrez dans les coulisses du stand E34 d’Antistatique.

Jour 0 : Le montage

            Je retrouve Marc et Alberto ce lundi 20 septembre au bureau de Genève vers Cornavin. Le salon commence presque pour nous et le stress monte d’un cran. Nous allons pouvoir découvrir notre espace à 14h mais avant, un peu de logistique. Nous avons prévu plein de chose et nous ne devons rien oublier. Chargement des voitures, listing et vérification. Un passage par un supermarché pour prendre capsules de café, gobelets et autres consommables pour deux jours. Nous refermons les coffres en soupirant. Ouf. Deux voitures pleines mais rien n’est oublié.
            Nous prenons la route pour Palexpo, et en approchant des panneaux nous indiquent la route : Montage LEC. C’est pour nous. Je me stop vers un vigile qui me montre une place ou me garer directement dans le hall 4. Je sors de ma voiture et ouvre le coffre. Autour de moi, l’effervescence des exposants et tous ont l’air plus habitué que nous. Ils déplient des diables, des chariots pour charger des caisses. Nous ? Nous ferons plusieurs aller retours pour vider les véhicules en portant à la main des sacs et des cartons. Note pour la prochaine fois : prendre de quoi transporter le matériel.
            Puis nous découvrons le stand. Bien que vide il est Woaw. Ouais on n’est pas peu fière du covering designé par Pierre. C’est magenta, c’est dynamique, c’est nous, c’est Antistatique. Le reste de l’après-midi c’est une suite d’ouverture de carton et d’aménagement pour que le stand soit prêt le lendemain pour le public.
            Nous installons une table haute blanche et trois tabourets noir, un bureau d’accueil blanc sur lequel nous mettons en place un écran qui diffusera en boucle une présentation de ce qui nous rends fière. Avec Alberto, nous nous attelons a monté notre animation : une roue de la fortune qui est, à tous les coups, gagnante : lot de consolation, heures de consulting en stratégie marketing ou en design et même des Tests utilisateurs !
            Tout est en place. C’est beau et on se reconnait dans ce qui a été fait. Nous débarrassons les cartons dans la poubelle de trie mis à disposition et nous pouvons quitter le hall 4 qui nous promets des journées intenses.

Jour 1 : Vous avez dit « nocturne » ?

           Ouverture de porte du salon à 8h pour les exposants et à 8h45 pour les visiteurs. Nous sommes prêts ! Sur le stand, Alberto, Marc, Guillaume et moi installons les derniers détails. Le vidéo est lancé sur l’écran, les boissons sont au frais et plusieurs « lot de consolation » sont prêts à la distribution. Et notre premier visiteur arrive. Nous écoutons attentivement son projet, prenons des notes, présentons notre agence avec fierté et proposons de tourner la roue. Un lot de consolation ! Je lui tends un petit tote bag en coton floqué du message « Antistatique, Wine not ! » rose qui contient une boule anti-stress et une petite bouteille de rosé « Belles filles » 2019 de la Cave de Genève. Les visiteurs sont ravis.
           Au fil des heures, les visiteurs, flânant dans les allées s’arrêtent demandent des renseignements. Malgré le peu de monde et la légère déception, les personnes qui sont là on de réels besoins. La journée passe vite jusqu’à 17h où dans les allées, règne le calme plat. Une nocturne est annoncée jusqu’à 21h mais nous n’espérons plus voir de nouveaux arrivants. Qu’importe, la soirée exposant peu commencer. Nos voisins sont très sympas et nous commençons à bavarder. Leur animation de stand ? Une table de Beer Pong qui attire de plus en plus de monde. Une franche camaraderie s’échappe entre les rires et les discutions. Certains se révèlent être des vrais compétiteurs et sans rien vous cacher, moi la première. Nous découvrons aussi des start-ups tous dans la transformation digitale avec qui nous pouvons échanger avec compréhension. Nous vivons les mêmes problématiques et parfois nous pouvons nous entraider. Nous échangeons des cartes de visites, et nous partageons nos petits secrets de stand et d’expérience des années précédentes.
            Puis la soirée prend fin sur un note joyeuse et conviviale. Les lumières s’éteignent et nous espérons que le lendemain sera plus mouvementé. En tout cas, nous restons à block pour le lendemain.

JOUR 2 : Dernier jour

            Les allées sont encore vides quand nous reprenons possession de notre stand. En traversant le salon, nous saluons de nouvelles connaissances de la veille. Je profite pour faire le tour du salon. Il est divisé en deux : une partie IT, solution Data et la partie communication. Plus de 80 exposants présents. Je passe devant différentes salles ou les conférences ont lieu pour presque 200 représentations.
            La vieille Marc et Guillaume avaient présenter notre vision lors de notre conférence « Solutions web pour toucher l’international : être dans chaque pays et dans toutes les cultures ». Lors de cette présentation de 40 minutes, ils ont expliqué à la vingtaine de participants comment s’adresser à son public dans plusieurs pays avec des langues et des cultures différentes.
            La matinée de cette seconde journée est plus longue, moins de monde. Les personnes qui passent dans les allées savent ce qu’ils veulent. Chaque discussion est intéressante et découlera potentiellement d’un business.
            Malgré que le salon finît à 17h, une heure avant certain exposant rangent déjà.  Certain on même déjà disparu. De notre côté nous restons jusqu’à la fin, toujours motivé. Encore quelque rencontre agréable, des distributions de lots et il est temps de ranger. Nous débranchons les machines, vidons le frigo et remballant les nombreux lots qu’ils nous restent encore. Un homme arrive et décolle le covering, ça y’est, c’est terminé pour de bon. Deux heures plus tard, nous quittons Palexpo.

En conclusion

Pour Antistatique, c’était une première et nous n’avions aucun élément de comparaison. Il est donc difficile pour nous de savoir ce qu’il en était vraiment. Bon ou mauvais salon ? Personnellement, j’ai participé a pas mal de salon commerciaux comme celui-là en tant qu’exposant et le manque de monde était plutôt important.  Un évènement, rappelons-le post Covid, avec un accès uniquement sous présentation d’un pass sanitaire qui a peut-être freiner les professionnels. Nous étions déjà très heureux de faire cette édition et cette expérience a été enrichissante humainement. Qui sait, peut-être, nous verrons nous l’année prochaine ?

Partager

Mise à jour le: October 8, 2021

Nous serions ravis de discuter avec vous

Nous contacter
Nous contacter

Lausanne

Rue de Genève 90b

+41 21 623 63 03

Newsletter

Formulaire d'inscription à la newsletter

Copyright © 2020 Antistatique

  • Projets
  • Services
  • Agence
  • Équipe
  • Blog
  • Contact

Always keep it simple & sunny!