Happy Birthday COMIC SANS


Jun 5th 2014 in explication

Cette année, nous fêtons les 20 ans de la «Comic Sans». Une police de caractère qui aura marqué son temps, le début de l’informatique grand public et les présentations PowerPoint.

Elle a été dessinée en 1994 par Vincent Connare, un typographe de chez Microsoft.

Initialement conçue pour Microsoft Bob, un logiciel publié par Microsoft en mars 1995, et ayant pour objectif de proposer une interface non technique pour l’utilisation d’un ordinateur de bureau.

Pour habiller cette interface, ils se sont servis de personnages cartoon et des fameuses bulles d’expression tirées du monde du comics. La «Comic Sans» a été créée pour s’intégrer dans cet univers et remplacer la Times qui n’y correspondait pas spécialement.

comic

M. Connare s’est fortement inspiré des typos en capitales utilisées dans les comics de DC ou Marvel et tout particulièrement de « Batman The Dark Knight Returns ».

Malgré l’échec de la version bob, la fonte fut tout d’abord intégrée à Windows 95 plus pack, avant d’être ajoutée à l’original Internet Explorer avec la Trebuchet, la Webdings et la Verdana. Maintenant elle fait partie des fontes système de base de Microsoft.

Pour l’anecdote, 8 ans après, Apple copia Microsoft en réalisant la Chalkboard.

La mal-aimée

Elle a été beaucoup critiquée pour son côté irrévérencieux appliqué à un message sérieux tel qu’ « interdiction de fumer ».
comic
Une typographie doit correspondre au ton du texte dans lequel elle est utilisée, et le principal argument de ses détracteurs qui ont d’ailleurs un groupe et un site Ban Comic Sans.

comic
Sa notoriété s’est également surtout dégradée à cause de son utilisation très (trop) fréquente dans le milieu privé, parce que le commun des mortels la trouve « sympa »…

La «Comic Neue»,
un hommage en forme de redesign

Craig Rozynski, un designer australien, a fait le pari fou de se réapproprier et d’offrir une seconde vie à une des fontes les plus moquées et critiquées de l’ère informatique.

comic neue

De cette folle entreprise est née la «Comic Neue». Une typographie gratuite, téléchargeable pour un temps limité sur le site dédié au projet.

Selon le designer, cette nouvelle version

« Aspire à être choisie pour la rédaction de textes de façon occasionnelle, mais également avertie. Les glyphes écrasés, bancals et étranges du «Comic Sans» ont été retravaillés tout en gardant la simplicité qui a rendu la police si populaire. »

L’ avantage de la «Comic Neue» et d’offrir 3 graisses, chacune en version oblique également, ainsi qu’une variante Angular de ces 6 fonts. De plus elles sont disponibles en format web.
comic

Une place pour chaque chose
et chaque chose à sa place.

Je suis partisan du rien est bon ou mauvais. Chaque élément peut avoir une utilité et un sens dans un cadre bien précis.

comic
La «Comic Sans» répond bien à ça. Dans son contexte de création, elle a répondu à un réel besoin et était à sa place. On l’a ensuite sortie de son environnement et le cours de son destin lui a donné une autre exposition; elle prit une totale autre dimension.

Je ne suis pas conquis par l’aspect esthétique de la «Comic Neue». Par contre son adaptabilité à l’écran est pertinente. Cela va bien dans le sens d’un hommage à une des premières fontes créées pour l’écran.

Mais sans cet hommage et cette référence culturelle, la «Comic Neue» serait passée inaperçue et d’un point de vue pratique, d’autres sont plus abouties et font mieux leur job.

Tout en n’écartant pas l’hypothèse que, dans un cadre bien précis, cette typographie peut être sublimée.

Happy birthday COMIC SANS!!!