Le retour du statique, simplement des fichiers HTML pour la performance et l’agilité

Marc

Marc


Apr 2nd 2013 in explication

Les sites internet statiques sont de retour. Utilisés pour des petits projets où un CMS n’est pas toujours requis et où la performance et la compatibilité sont importantes.

Les sites statiques ont bien des avantages.

Chez Antistatique, nous prêchons pour les solutions sur mesure. Les sites sans script côté serveur reviennent à la mode. En effet, une solution basée sur WordPress, Drupal ou Symfony n’est pas nécessaire s’il s’agit d’un site de quelques pages dont le trafic est très élevé.

Une zone d’administration du contenu n’est pas toujours nécessaire.

Certains sites composés de quelques pages seulement n’ont ni besoin d’un CMS (Système de gestion de contenu) ni de logique coté serveurs (PHP, Python, Ruby, etc.). Dans le cas d’une landing page ou d’une page de présentation d’un produit, le contenu a peu besoin d’être édité. La mise en page est également souvent liée au contenu.

10 ans d’évolution dans les CMS est nous revenons aux sites statiques écrit a la main en html.

Cette pratique est un constat positif. les CMS ont été tordus souvent dans le mauvais sens. Utiliser un gros système pour un petit site ou un système de blog pour gérer des pages multilingues sont des pratiques peu durables.

La mise en cache et le souci des performances.

Pour les moteurs d’indexation de Google, pour les visiteurs mobiles et pour les internautes, la rapidité d’un site est un élément clé. Les 10 règles de l’optimisation frontend sont une chose, mais dans certains cas éviter au serveur de générer une page HTML permet également d’augmenter les performances.

Hébergement simplifié.

Pour les questions d’hébergement ensuite, des solutions à moindre coût et même gratuites existent. Il y’a les github pages que nous avons utilisés pour devicelab.ch et bookedup.ch. Mais également Dropbox ou Amazon S3.

Du statique, mais pas n’importe comment.

hammer
Il existe beaucoup de solutions pour faciliter et optimiser le processus de création d’un site statique. Des applications en ruby telles que Jekyll ou Middlman permettent également de le faire.

Ces applications évitent de dupliquer du code.

Le menu, le header et le footer sont souvent communs à toutes les pages du site. Ces applications permettent de ne pas dupliquer ces éléments et les éditer à une seule place. Pioché dans notre grenier du web personnel, il existe une méthode pour inclure des éléments provenant d’un autre fichier dans la page.

Utilisation des includes de Apache

Modifier la configuration du vhosts ou via le fichier .htaccess

Options +Includes
AddType text/html .html
AddOutputFilter INCLUDES .html

Maturité et utilisation avisée de la technologie

Le retour aux standards et la simplification sont toujours une bonne chose. Surtout quand ils permettent de mieux servir l’expérience de l’utilisateur.