·1 min de lecture

Les cartes et le web, vaste sujet, mais quel futur ?

Auteur(s) de l'article

Marc
Marc
Le GIS (Geographic Information System ou SIG Systèmes d'informations Géographiques en français) et leurs applications sur le web est un sujet fascinant. Le futur des cartes sur le web prend un nouveau contour. Cet article pour vous éclairer sur le sujet.

Et si on changeait de perspective ?

Carte touristique de la Suisse dessinée par Eduard Imhof d'après un dessin de Otto Muller. Publiée par Office National du Tourisme à Bern en 1939.

Les cartes sont partout sur le web

D'après les statistiques des Archives , 16% des pages web utilisent les cartes et 22% d'entre-elles permettent une certaine forme d'interactivité. Cette analyse vient de l'entreprise bocoup que j'ai eu la chance de visiter à Boston en 2014.
Très active dans la création des standards du web, autant au sein des navigateurs que du W3C, bocoup pose aujourd'hui la question du futur des cartes interactives et pourquoi cette standardisation ne s'est pas réalisée plus rapidement.

Encore aujourd'hui, les cartes sont bricolées

L'ingéniosité des développeurs·euses web n'a pas de limite. Quand une fonctionnalité n'est pas proposée nativement en HTML par le navigateur, le Javascript permet d'y remédier. Ce "bricolage" est prévu by design et fait partie de l'évolution des standards. Le temps que ceux-ci soient discutés, mesurés puis implémentés dans la majorité des navigateurs. Cette période de transition est nécessaire à l'évolution du web. Pensez, par exemple, au champ de saisie d'une date, à la vidéo, aux accordéons ou encore aux sliders pour lesquels le Javascript n'est aujourd'hui plus du tout nécessaire.
Les cartes interactives sur le web n'échappent pas à cette règle. Elles font l'objet de nombreuses implémentations librairies et outils permettant notamment de réaliser toutes sortes d'interactions :
  • Déplacer la carte dans les 4 directions
  • Zoomer dans la carte
  • Changer les couches géographiques (le fond de la carte : vue photo satellite, reliefs, routes, etc...)
  • Afficher des informations sur la carte (données statistiques, itinéraires, liste de points, formes)
  • Dessiner sur la carte (ajouter des points, tirer des lignes, créer des formes)
  • Naviguer en 3D
Effectivement, la complexité d'une carte interactive explique autant pourquoi elle n'a pas été implémentée dans le browser mais étonne tout autant qu'elle ne soit pas déjà implémentée depuis longtemps.

L'historique des cartes sur le web, les dates importantes

1997 - Introduction de la balise <map>

Utilisée pour cartographier une image et définir des zones à l'intérieur permettant d'en créer un lien hypertexte. Une première implémentation standard.
<map name="Ma Carte">
 <area href="colorado.html" alt="zoomer sur l'état du Collorado" shape="rect" coords="0,0,118,28">
</map>

1999-2002 - Flash ou Java Applets pour les cartes interactives

Pour palier au manque de capacité des navigateurs en ce temps là, Flash ou les applets Java sont utilisé pour créer des cartes interactives. Véritable hiver pour l'évolution des standards du web dominé par un seul navigateur, nous nous sommes pourtant jurés de ne pas retomber dans le panneau.

2004 - Création de OpenStreetMap

Premier projet open source intégrant la carte du monde et partageant son contenu.

2004 - Yandex Maps

Yandex, l'équivalent de Google en Russie lance son outil permettant une intégration sur une page web

2005 - Google Maps

Fournisseur de carte et d'une librairie de carte interactive, Google Maps s'impose assez rapidement,

2005 - Google Earth

Avec l'achat de Keyhole Google propose un outil de visualisation cartographique en 3D. D'abord comme un logiciel puis comme application web. La série netflix The Billion Dollar Code retrace une partie de l'histoire. Dans tous les cas, l'emergence de l'attrait des cartes interactives en ligne apparait dans cette période

2005 - Open Layer

Framework Javascript Open Source de carte interactive

2007 - Sortie de l'IPhone

L'iPhone a démocratisé le smartphone et avoir un GPS dans la poche est devenu normal. L'usage des cartes interactives a eu alors un nouvel essor.

2012 - Nouvelles librairies et outils

Yann vous en parlait sur ce blog en 2013 avec Leaflet, MapBox etc. La création de cartes interactives se développe énormément.

2016 - Création du groupe Maps for HTML

Ce groupe entreprend de standardiser les cartes interactives.

2019 - Discussion au W3C TPAC de l'intégration du support des cartes web dans les navigateurs

Une première discussion sur l'implémentation des cartes au sein du W3C.

2020 - Rapport sur l’atelier conjoint W3C-OGC sur les cartes pour le Web

Étape importante dans la récolte des besoins et la définition d'un standard. Le rapport est traduit en français et consultable sur le site du W3C.

Quelle feuille de route pour l'avenir des cartes sur le web

Les 3 dernières dates de l'historique montre ce mouvement de professionnel·les de la cartographie web qui travaillent pour un futur de la consultation et l'interactions de cartes dans sur les sites et applications web. Un travail conséquent mais qui devrait changer le paysage dans les prochaines années.

Une histoire de projection et encore les erreurs de l'histoire

Les projections par l'exemple
Alors pourquoi cette standardisation n'est-elle pas aussi simple à réaliser ? Une carte et la projection dans laquelle elle est affichée nous donne déjà un indice sur cette complexité.
Une solution standardisée doit absolument tenir compte de l'accessibilité, de l'ergonomie et l'utilisabilité de l'outil. Copier les implémentations actuelles ne suffisent donc pas. Ce rapport résumant les besoins des professionnels permet de comprendre l'ampleur de la tâche.
Les cartes sont tellement importantes pour l'expérience utilisateur sur le web
Les cartes représentent un pont entre le monde digital et la réalité. Elle sont aussi un exemple important de l'avantage d'une interface interactive. Utilisées aujourd'hui pour créer le lien, expliquer, orienter et enseigner, les cartes interactives vont continuer à être un terrain de jeu passionnant pour les créateurs de sites et applications web
Et chez Antistatique, que fait-on avec les cartes
Passionné par cette question depuis longtemps, nous avons utilisé les frameworks et librairie pour créer des cartes interactives depuis les débuts de l'agence. Avec Mapfish pour monboulanger.ch en 2008, l'utilisation de Google Earth pour l'entreprise OnAir en 2009, GoogleMapsAPI pour les sites de promotions immobilière, MapBox pour afficher les résultats de recherche de biens immobiliers. Nous avons également travaillé avec l'entreprise Inser sur le projet GeoMSF avec les technologies ArcGIS.
Des nouveaux exemples de cartes interactives
GPSJam.org - Cette carte interactive montre les brouillages du signal GPS dans chaque zone du globe. Et surtout avec le voyage dans le temps, cette application vous permet une leçon de géo-politique.
L'outil Felt qui permet de créer des cartes intégrables avec cet exemple de l'activité sismique dans la mer d'Okhotsk.
Et des cartes pas interactives ?
Restriction de 1km pendant le confinement France en 2020
Arthur Beaubois-Jude — Calais, France
Et si vous êtes arrivé jusqu'ici, vous méritez bien un petit cadeau. Cet article de Bloomberg présentant des cartes faites mains pour illustrer la vie pendant le lockdown en 2020
Ou encore cet article sur les easter eggs des cartographes suisses.

Partager

Mise à jour le: 25 août 2022