Missing Children Switzerland - Campagne médias sociaux

Notre agence a été contactée par l’organisation Missing Children Switzerland (MCS) afin de promouvoir leur nouveau numéro d’appel d’urgence : 116 000. C’est dans ce contexte très particulier et sensible que nous avons mené une campagne nationale de promotion du nouveau numéro sur les médias sociaux.


Le client

Missing Children Switzerland a été fondée suite à la disparition de Livia et Alessia en 2011 (Saint-Sulpice / VD). De ce triste événement est apparue la nécessité de créer un organisme inédit au service des personnes impactées par une disparition.

MCS sensibilise l’opinion publique et participe également à la réflexion des autorités sur la problématique des enfants disparus. MCS est une Fondation d’utilité publique et membre de Missing Children Europe.

L'intervention de MCS consiste à :

  • Mettre à disposition la ligne d'urgence 116 000;
  • Informer et conseiller;
  • Écouter et soutenir;
  • Orienter vers des services appropriés;
  • Mobiliser les partenaires suisses et européens.

Le mandat 

Fin décembre 2016, l'Office fédéral de la Communication (OFCOM) a attribué le numéro court 116 000 à MCS (anciennement 0848 116 000). Nous avons alors été contactés afin de promouvoir ce nouveau numéro d'appel d'urgence sur les médias sociaux en Suisse.

Le budget étant limité, nous avons concentré notre communication sur des réseaux qui privilégient le partage et l'échange d'informations, soit Facebook et Twitter.

Sur Facebook, nous avons diffusé la vidéo ci-après et sur Twitter, nous avons publié différents tweets accompagnés d'images.

Facebook

Nous avons choisi ce réseau car il permet un partage rapide des informations et regroupe un public-cible très large. MCS ayant à disposition la vidéo explicative en 4 langues (FR, ALL, IT, ANG), nous avons effectué quatre publications différentes sur la page Facebook de l'organisation et les avons ensuite boostées aux fans de la page (env. 6k).

Parallèlement à cela, nous avons également mené une campagne purement publicitaire en ciblant les résidents des trois zones linguistiques suisses, mais aussi ceux parlant l'anglais vivant dans les régions de Zürich et Genève.

Concernant les autres données démographiques, nous avons privilégié les personnes de 30 à 55 ans ayant un intérêt particulier les organisations non gouvernementales, la charité et ou encore les enfants. 

 

Year:
2017
Client:
Missing Children Switzerland
Skills: Médias Sociaux

Post en Français 

Aperçu du post en Français publié sur la page Facebook de Missing Children Switzerland. Afin d'augmenter la visibilité et utiliser l'aspect social du réseau au maximum, nous avons invité les gens à partager le post pour créer un effet de chaîne. 

Résultats

Les différentes campagnes Facebook se sont déroulées entre le 29 mai et le 18 juin. Les posts publiés sur la page ont été boostés sur 8 jours uniquement afin de ne pas lasser l'audience. La campagne purement publicitaire a quant à elle été diffusée en deux fois, avec l'ajout de la vidéo en anglais en seconde partie de campagne.

Le budget à disposition a été concentré à hauteur de 50% pour la Suisse allemande, de 40% pour la Suisse romande et de 10% pour la Suisse italienne et l'anglais.

Les personnes les plus réactives sur Facebook ont été:

  • Les Suisses romands, avec près de 500 partages et 85'000 vues;
  • Les Suisses allemands ont été un peu plus timides avec une centaine de partages et 87'000 vues;
  • Les Suisses italiensont bien été réactifs malgré le petit budget consacré, avec 200 partages et 26'000 vues;
  • La vidéo en anglais a quant à elle été vue plus de 18'000 fois.

Il est important de souligner que Facebook compte une vue de vidéo à partir de 3 secondes, d'où l'intérêt tout relatif d'exploiter les données à partir de 50% de vues au minimum. Si l'on prend en compte ce paramètre d'analyse, les vidéos ont été vues 25'000 fois. 

Twitter

Bien que Twitter ne soit pas le réseau social le plus utilisé en Suisse, nous avons choisi de communiquer via le compte de la Fondation car il permet d'atteindre une cible plus spécialisée.

La longueur de la vidéo n'étant pas optimale pour une diffusion sur ce réseau si furtif, nous avons publié des tweets accompagnés d'un visuel du numéro et inclu la vidéo sous forme de lien uniquement. Les 140 caractères autorisés sur le réseau nous ont parfaitement permis de diffuser le message.

En ce qui concerne le ciblage, nous avons diffusé les tweets auprès des personnes recherchant ou tweetant avec des mots-clés tels que "disparition", "fugue", "numéro d'appel d'urgence", "bien-être enfant". Nous avons également ciblé les personnes aux profils liés à des intérêts tels que "étapes de la vie" (papa, maman, parent, jeunes mariés, etc.) ou encore "famille et éducation" (crèche, école maternelle, éducation des enfants, etc.).

Résultats

Sur Twitter, plus de 100'000 personnes ont vu la publicité. Pour cette campagne, nous avons avant tout privilégié le nombre d'impressions (nombre d'affichages du tweet) au détriment du nombre de retweets qui reste assez marginal.

Conclusion

Mener une mission pour une fondation comme Missing Children Switzerland nous tient particulièrement à coeur. Les actions entreprises prennent ainsi un sens tout particulier sachant que l'objectif final est de faire connaître un numéro qui peut sauver des vies.

Sur ce point-là, nous pouvons dire que l'objectif de visibilité a été atteint car les vidéos sur Facebook ont cumulé plus de 219'000 vues et les publications ont été partagées quasiment 850 fois

Que le budget confié soit élevé ou non, investir dans les médias sociaux est devenu indispensable. L'aspect viral de ceux-ci permet une diffusion à grande ampleur de messages, dont il est ensuite possible de mesurer la performance et les retours sur investissement.