Ça Fyuse


Jan 4th 2015 in explication

J’ai toujours trouvé qu’il fallait quelque chose de plus que des photos ou des vidéos. C’est un peu comme s’il manquait un outil au milieu de tout ça. Je m’explique : une photo est la capture d’un instant dans le temps. Une vidéo, quant à elle, est l’enchaînement d’images dans un temps donné. Mais qu’en est-il de l’espace? Qu’en est-il de la reconstitution d’un objet, d’un endroit ou d’une personne dans un espace donné, et ce sous différents angles ? (Ne pas confondre avec le panorama, qui ne vous permet pas de voir X sous plusieurs angles ou en 360° ou de haut en bas).

Démonstration en Vidéo

Fyuse est une application de « photographie spatiale » qui se veut être l’Instagram des photos en trois dimensions. Elle nous montre une nouvelle manière de faire des photos plus interactives. La version finalisée 2.0 est sortie le 17 décembre 2014, donc je vous invite à aller tester par vous-même !

Je trouve qu’il s’agit d’une expérience beaucoup plus immersive que de regarder une image statique. Imaginez par exemple la présentation d’un produit (une paire de chaussure Nike :-D), ou les selfies d’une amie bloggeuse qui nous montre le résultat de son nouveau rouge à lèvre Sephora Chanel ZX-2000 tout en faisant un duckface. C’est beaucoup plus intéressant de pouvoir bouger et tourner autour, de le voir même en 360°, plutôt que de regarder une image plate et statique (shoutout à tous mes amis photographes).

Qui ? Comment ?

L’équipe de Fyusion, spécialisée dans le « Developing advanced 3D image processing technologies » (je laisse en anglais ; très technique tout ça, et la technique c’est pas mon domaine), a mis en place une technologie capable d’assembler une série de photographies prises sous des angles différents. Pour capturer une image  »spatiale » comme ils l’appellent, il vous suffit de déplaçer votre téléphone autour de divers axes ou laissez votre sujet bouger.

Grâce à l’écran tactile de votre appareil et ses capteurs gyroscopiques, on a la possibilité d’interragir avec notre prise. Selon la longueur de cette dernière, le temps que votre Fyuse soit généré peut varier de 5 à 20 secondes d’après mon expérience.

L’interface utilisateur quant à elle n’a rien d’innovatrice. Il s’agit du même système qu’Instagram (nombre d’abonnés et d’abonnements, nombres de photos, etc.), à la seule différence que l’on peut créer des galeries pour classer nos prises (Même concept que Pinterest pour ceux qui l’utilisent).

Et alors ?

Une fois que vous l’aurez téléchargée, en parcourant les Fyuses des utilisateurs sur l’application, vous verrez un peu de tout : des gens qui jouent et qui expérimentent l’app en tournant autour de petits objets, d’autres l’utilisent comme une sorte de remplacement de selfie sur les visages (et inévitablement sur d’autres parties du corps), ou tout simplement des enregistrements de petits mouvements, qui ont comme résultat un mélange bizarre entre la photo et la vidéo.

Mais les choses commencent à devenir vraiment intéressantes quand les gens explorent les lieux qui les entourent, car ils ajoutent un sens intéressant, ainsi que de l’espace et de la profondeur à ce qui aurait juste dû être une image plate, ou une séquence vidéo tremblante de 47 secondes sans queue ni tête. Fyuse ajoute un sentiment de présence en laissant la possibilité au spectateur de découvrir un lieu, un objet ou une personne en inclinant son téléphone dans la bonne direction.

Je pense que c’est une application qui vaut la peine d’être testée dans des endroits différents avec des contextes différents. Pour ma part, j’aimerais bien pouvoir utiliser une telle fonction dans Instagram, Facebook, ou même via WhatsApp, et pouvoir dire à mes amis: « Check la nouvelle paire de Stan Smith bro » !