DPM UK Conf


Feb 16th 2015 in participation voyage

Où assister à sa vraie première conf qui intéresse vraiment.

On connait tous bien les “conf’” où il y a plein de “talks” et plein de “speakers” (yeah). Mais j’en avais jamais fait. Ou, pour être plus juste, je n’y avais jamais vraiment entièrement assisté de manière intéressée pour de vrai. Santé.

Pourquoi? Simplement parce qu’il faut admettre que les multinationales sont plus réticentes à vous envoyer comparer. Les workshops se font en interne. Hop, pas de partage de connaissances avec l’extérieur, ah non non non. Ou pire, peut-être qu’elles ne savent même pas que ça existe. Ou encore est-ce de la gêne, les confs (oui ce mot va revenir souvent) seraient plus un truc d’”agence”? La question reste ouverte.

La DPM UK Conf

Pour en revenir à ma conf, j’ai donc eu la chance de pouvoir partir à Manchester et d’assister à la DPM UK Conf. Haha à mon tour de frimer avec les abbréviations. Une petite frime c’est mieux que pas de frime du tout.
Alors c’est quoi un(e) DPM? C’est un(e) Digital Project Manager. Et c’est mon boulot.

A l’époque je cherchais de quoi aller m’instruire dans mon domaine, il serait dommage de ne pas utiliser notre budget conf alloué par mes boss. Et paf je tombe sur cette petite perle, petite étoile descendue du ciel qui me faisait de l’œil. Je n’allais pas devoir assister à des conférences techniques (même si j’aime bien apprendre, 3 jours c’est long), j’allais pouvoir comprendre des mots. Amen.

La DPM UK était logiquement aux UK, la DPM Summit aux US (sa petite sœur), il fallait choisir. J’opte alors pour la version anglaise. Économie de CO2 personnelle.

Sincèrement je pensais me retrouver en petit comité, et bien pas du tout. 60 personnes lors du premier jour de workshop et plus de 200 pour la journée Conf. Quel plaisir de pouvoir partager ses angoisses, ses pratiques, ses peurs, ses réjouissances, ses outils avec des gens qui ont les mêmes angoisses, pratiques, réjouissances et outils au quotidien. Gilles me dit que c’est uniquement pour cela qu’il va aux conférences. Je comprends pourquoi maintenant.

DPM UK Conf8

Les Talks

Bon, mis à part cela, les talks furent très intéressants également, parce que quand même, partager c’est bien, écouter c’est bien aussi (non c’est pas mieux).

Voici les 2 coups de cœur de cette année:

  • Mery Williams. Pour la petite histoire, uk.gov ça vous dit quelque chose? Et bien c’est elle qui a géré ce projet. Oui monsieur.
  • Meghan & Nancy, COO et CEO de Clockwork Active Media. Elles ont écrit un livre que je recommande vivement, chaudement, vraiment: Interactive Project Management. Et si vous voulez rire et sortir d’un talk en pensant que vous portez la cape de Superman, c’est elles qu’il faut voir.

Mais nous avons aussi eu la chance d’avoir Brett Harned comme modérateur du workshop, maintenant à son compte, mais anciennement VP of Project Management chez Happy Cog.
Et bien sûr plein d’autres intervenants, pardon, plein d’autres speakers qui nous ont fait nous poser de bonnes questions, sur le remote, sur la gestion des profils et de leurs sensibilités plus que des compétences et sur la gestion des problèmes en général, sur les outils, sur la vie (non ça c’est faux).

Ce que je retiens

  • le 20% de gestion de projet est largement appliqué en Angleterre, cool on est pas à la masse en Suisse.
  • QA / Testing et le review est toujours sous-estimé. Cool on est pas à la masse en Suisse.
  • Les post-mortem des projets ne sont pas faits avec assez de rigueur. Aussi on oublie de le faire quand tout a bien été. Mais justement! Quand un projet se passe merveilleusement bien, il serait bête de ne pas analyser pourquoi afin de répliquer ce processus de réussite dans le futur. On nous invite aussi à faire les retrospectives avec un modérateur “neutre”. Enfin, il va sans dire que les retrospectives de type “finger pointing” ne servent qu’à agacer toutes les parties présentes, mais ça c’est vous qui voyez.
  • Je ne dirai pas ce que les gens ont dit sur l’Agilité. Secret professionnel.
  • Le change request…. Ah ce fameux change request….
  • Faire un apéro avec le client au launch du projet. I like.
  • On nous a rappelé que nous devions être psychologues. Et oui, être chef de projet c’est aussi gérer une multitude de personnalités.
  • Et plein d’autres tips, tools et fraises tagada.

La conf en quelques mots

  • Découvrir Manchester et ses 4 saisons en une heure (soleil, pluie, grêle, re soleil, re pluie, neige, vent, enfin, vous avez compris)
  • Découvrir 200 DPM
  • Découvrir que finalement chez Antistatique on a les bons process (oui quand tout le monde fait pareil c’est que c’est bien), même si on peut encore s’améliorer
  • Découvrir que j’ai vraiment de la chance que l’on me laisse autant de leadership. C’est VRAI-MENT pas le cas partout (“en fait quand tu dis que tu es DPM, tu es plutôt… assistant(e)?”)
  • Découvrir que les conférences c’est cool, mais pas plus de 2 jours ou alors avec une super personne en back-up. Non en fait, pas plus de 2 jours tout court.
  • Découvrir à nouveau l’insulte “Douchebag” et se l’approprier.

J’invite donc tous les chefs de projets digitaux et les aspirants à venir découvrir cette conférence. J’étais triste de voir que nous étions:

  • 2 Suisses
  • 1 Hollandais
  • 1 Suédois

ET C’EST LA SEULE CONFÉRENCE EUROPÉENNE POUR LES DPM, VOUS ÉTIEZ OÙ LES AUTRES? Pardon, pas de jugement. Bref, j’espère beaucoup voir plus de gens de chez nous l’année prochaine! :)

Sur ce, amour et gestion de projets les gens <3

www.dpmuk.com

DPM UK Conf5