L’horaire d’été – Testé et désapprouvé


Jul 9th 2014 in test

Introduction

Se lever à l’aube, venir travailler pépère à 7h du mat quand tout est encore calme et dormant, partir comme une princesse à 16h, profiter de son après-midi, aller manger une petite morse en tong jupette et débardeur enfilés vite fait à la maison avant de ressortir. Rire, chanter, danser, bronzer (ok je pousse un peu). Profiter quoi. Voilà, c’est le terme. Pro-fi-ter.

Donc là, imagines, tu profites. Le premier soir c’est super. Su-per. Tout se passe comme prévu. T’as le soleil, un Spritz, des lunettes de soleil et de la bonne compagnie (finir seule à 16H c’est quand même moins funky). Tu te sens un peu comme les Allemands face aux Brésiliens. A l’aise. Sisi. Tiens, cadeau.

Désillusion 1

Malheureusement tu ne sais pas t’arrêter. Donc tu veux profiter plus. Toujours plus. Bein ouais, on ne connaît que ça nous (société de consommation! Je m’égare…). Donc tu ne rentres pas à 20H pour aller te cuisiner une belle salade d’été bien saine et te coucher comme une petite fleur aux alentours de 22H. Non non, tu ne fais pas ça. Tu auras bu 6 Spritz pour l’été, puis encore 2-3 Pimms pour l’aventure, commandé 5 dl de rouge pour l’habitude, fumé 2 paquets de clope pour l’addiction et tu n’auras forcément rien mangé. Pour la bêtise.

Ce n’est que lundi. Et c’est minuit passé. La Citrouille quoi.

Mardi matin, l’empereur, sa femme et le petit prince ont élu domicile dans ton réveil (il est 6h), puis se sont déplacés dans ta tête et y sont restés. Pas un ne t’aurait pris un Alka sur le chemin.

tired

Observation: Tu ne peux plus vivre comme avant avec cet horaire d’été. Bon, Ok, à ce stade t’y crois toujours. Dotée d’un minimum d’esprit d’analyse, tu (re)prends ta vie en main (bis), et tu rédiges “The Rules of The Horaire of The été 2014” (hehe, pas con hein).

En voici les commandements:

1. A 3dl par soir tu te limiteras

2. Un repas du soir tu mangeras

3. A 22H tu te coucheras

4. La modération tu alimenteras

5. Un peu de classe tu développeras (malgré 30 ans de présence sur listes et commandements divers et variés, je regrette de ne jamais avoir vu ce point quitter la version Alpha)

Tu es forte, tu peux le faire, donc tu le fais…. Mais tu le fais à fond. Trop à fond. Et tu deviens limite un peu tarée. Tu vois le genre de situation ou toutes les 10 minutes tu demandes: “c’est quelle heure” en mordillant tes doigts, rongeant tes ongles et serrant les dents.

At là on rentre dans le 2e fail de cette aventure (la cuite de la veille étant la première). Ne plus profiter du tout. L’esprit d’été, le far niente, la détente, le fait de PRO-FI-TER, tout ça loin, hop, jeté, poubelle. Non là c’est back to nerd, la misère.

Désillusion 2

Sans t’en rendre compte t’as agendé ton temps libre minute par minute, tout cela en fonction de ton heure de dodo. Le Retroplanning du projet Sommeil: “donc si je pars maintenant, que j’arrive au Simplon à telle heure, je pourrais rester jusqu’à telle heure, en sachant que je n’ai droit qu’à 3dl (commandement #1) et que j’en bois un toutes les 15 minutes, je pourrais ensuite rentrer, promener le chien, mais d’abord allumer le four pour le poisson, puis j’aurais tant de temps pour cuisiner, ce qui me permettra de manger en tant de temps, mais faire attention à ce que cela ne soit pas trop proche du coucher, et peut-être je pourrai lire un peu, mais tout en considérant que je pourrais encore prendre 10 minutes pour m’allonger sur le canapé et ne rien faire. Peut-être”.

tired

Et là tu te dis à toi-même: non mais ma chérie (hommage à Cristina) t’es sérieuse? (en te rongeant les ongles – encore). Et je ne parle même pas des soirs ou tu as prévu d’aller à un festival. Tu en arrives presque à considérer l’option du loupage de la tête d’affiche (pour laquelle tu as quand même payé 70 balles) pour aller dormir. Triste conclusion.

Et l’on arrive du coup au 3e fail, oui oui oui, 3e fail.

Désillusion 3

On a plus parlé du temps, hein. La météo. Mais le temps pour l’horaire d’été, ça fait tout. Imaginez, on reprend la situation développée dans les hauts de ce texte: terrasse lunettes Spritz et tout l’toutim. Ça donne quoi en version il pleut, il fait 12 degrés?

Outre le fait qu’à part profiter (éventuellement) de la salle de fitness pendant qu’un temps dégueulasse s’abat sur nos têtes, et aller ensuite tout saboter en mangeant une fondue accompagnée d’un thé ou d’un verre de blanc (bein ouais, pas de Spritz avec la fondue, c’est ballot) vêtue d’épaisses chaussures, chaussettes et chandail (quand t’as trop d’habits qui commencent en “ch”, ça pue toujours…), bein finir à 16H c’est pas dingue, non pas vraiment. Limite tu t’ennuies.

Mais je vous rassure, je ne me suis pas laissée abattre. J’ai (re)(re)pris ma vie en main (bis)(bis).

Conclusion

Je me suis dit que l’horaire d’été ça pouvait aussi être de venir au bureau pour 8H. Et parfois 9H. Il faut savoir être souple dans la vie non? Alors on est d’accord.

Et que boire l’apéro à 19H c’est chouette aussi.

 

Alors Santé! Et bon été!

 

friends