Epic Game Jam

Toni

Toni


Jul 1st 2014 in présentation jeux

Quand l’été commence, quand les gens se ruent vers les piscines ou les plages et quand les ballons fusent à l’autre bout du monde: les gamers s’en foutent. Ils veulent des game jams.

Une game jam?

J’en vois déjà au fond qui lèvent la main pour demander pourquoi on parle de game jams chez Antistatique, une agence WEB. Et bien parce que quand tu sais développer un site, tu sais développer un jeu. Voilà.

Donc une game jam, c’est quoi? Pour vous faire le court historique, ça a été inventé durant une conférence de game developers à San Francisco il y a de nombreuses années. Entre chaque conférence, les devs se tournaient un peu les pouces. Reconstitution:

 

- Hey Francis, ça te dit d’aller boire un verre sur une terrasse avec vue sur la baie?

- Pis quoi encore? Risquer de prendre des coups de soleil? Ou pire! Croiser des gens!?

- Ah ouais t’as raison ptain… Bon ben on pourrait rassembler les autres devs qui ont l’air autant dépités que nous avant cette conférence «Let’s animate hair with DirectX9» et faire un jeu en quelques heures, pour rigoler.

- Bonne idée Gilbert.

 

Et paf, ainsi est née la Ludum Dare (prononcer comme en latin, littéralement « Donner un jeu »). Cette game jam se déroule 3-4 fois par année et son principe est simple: réaliser seul un jeu en 48h sur un thème donné (voté durant les jours précédents par les jammers). Une version par équipe existe également, cette fois en 72h. Depuis plusieurs années cette jam gagne en popularité et actuellement près de 2000 jeux sont soumis après le temps limite. Voilà le classement des jeux effectués lors de la dernière Ludum. Avec un tel nombre de soumissions, cette jam devient assez prestigieuse à remporter.

hub

 

De multiples autres jams existent

De nombreuses jams sont nées par la suite en suivant le mouvement. Chacune essaie d’innover dans la façon de poser les règles.

Mais je fais du web!

Ben va vite regarder quelques jeux soumis aux différentes jams. Il y a des pros qui participent, mais il y a surtout des passionnés. Des gens qui essaient de faire quelque chose, qui expérimentent, qui apprennent. Une game jam te permet de te mettre un challenge sur une courte durée, de t’obliger à t’y tenir, de faire preuve d’imagination et de te faire essayer de nouvelles choses.

L’avantage de ces jams, c’est que tu peux participer depuis chez toi tout simplement ou te rassembler dans un bar (bon pour 48h, la facture risque de mal passer…) ou de regarder si une salle ne se met pas en place pour accueillir les groupes de jammers à l’occasion de cette jam-là. Il y en a tout le temps, parce que les game developers adorent se rassembler (entre eux, oui).

Pas de client pénible, pas de pression! Tu fais ça pour toi et tu reçois ensuite des feedbacks d’autres jammers! Yeah!

Tout ça pour dire que…

epic game jam

Ouais, tout ça pour dire qu’une Epic Game Jam s’organise ce weekend (du 4 au 6 juillet 2014) et qui se déroulera sûrement annuellement pendant le NIFFF de Neuchâtel. Il y aura un rassemblement sur place, mais tout est déjà complet (ce sera épique, paraît-il). Mais vous êtes encouragés à participer depuis chez vous et soumettre votre jeu dès le 6 juillet!

Pour cette jam, la réflexion a été simple: le plus dur dans les jams, c’est de respecter le thème. Et bien faisons une jam avec une multitude de thèmes imposés! Et pour une fois, cette jam essaie d’attirer des jammers qui ne sont pas que des développeurs geeks et dans leur coin, les designers, les scénaristes et les sound designers sont cordialement invités à participer!

 

Le concept de l’Epic Game Jam

Un thème de départ principal.

45h très précisément.

Des centaines de sous-thèmes ajoutés au fur et à mesure

 

Plus vous incluez de thèmes dans votre jeu, plus vous gagnerez de Epic Points! Challenge accepted!

Passez un bon premier weekend de juillet!