Vous ne devriez pas commencer votre site sans le contenu

Noémie

Noémie


Aug 21st 2019 in communication

Entre le contenu et le design, par quoi commencer ?

Entre le contenu et le design, qui vient avant ? A priori, c’est un peu le serpent qui se mord la queue. Le designer souhaite avoir le vrai contenu avant de commencer son travail pour pouvoir l’utiliser dans son processus de création. Le client quant à lui, souhaite avoir plus de vision sur ce à quoi son site va ressembler avant de se sentir à l’aise pour fournir son contenu.

Vous qui allez réaliser (ou refondre) un site Internet ou une application, vous vous poserez la question : qui doit venir avant, le design ou le contenu ?

Avant d’aller plus loin, mettons nous d’accord sur les termes. Le design, englobe l’expérience utilisateur et le design visuel, il part de la conception au design visuel. C’est à dire, la hiérarchisation des pages ainsi que la définition de la structure des pages du site (entre autre). Le contenu lui, englobe les textes, les images, les vidéos etc. Le vrai contenu, n’est pas le contenu final, car il peut et doit évoluer. C’est simplement le premier jet du contenu de votre site. Afin de savoir si vous êtes allé assez loin, demandez l’avis de vos designers. Oust le “Lorem Ipsum” !

Écrire son contenu

Dans le sens de l’objectif

S’il y a une chose que nous avons appris avec le temps, c’est que les objectifs d’un site sont l’étoile du berger de tous vos projets (personnels y compris).

Lorsque vous réalisez la refonte ou créez un site, il y a forcément un objectif (voir plusieurs) derrière. On investit rarement autant d’argent juste pour le plaisir de la chose. On veut résoudre un ou plusieurs problèmes, améliorer quelque(s) chose(s).

Vos objectifs peuvent être d’augmenter la clarté, le trafic, la conversion, la cohérence des éléments du site (ou de l’app etc.). Par exemple : augmenter vos ventes de montres en ligne, permettre aux internautes de réserver facilement une nuit d’hôtel, augmenter la prise de lead sur votre site immobilier, permettre à vos utilisateurs de comprendre la valeur ajoutée de votre entreprise, etc.

Dans tous le cas, une grande partie de la réalisation des objectifs de refonte ou de création d’un site ou d’application passe par le contenu et sa hiérarchisation.

Et oui, si vous voulez un contenu clair, repensez vos textes, re-structurez-les. Si vous voulez augmenter le trafic, le référencement naturel peut être un bon levier, utilisez les bons mots clés etc. Nous simplifions grandement, mais vous comprenez le message. Le contenu est au centre d’un site. Il est un phénoménal levier à la réussite de ses objectifs.

Mais pourquoi avant le design ?

Pour la refonte, c’est assez simple. Cela n’a pas de sens de faire un site avec le contenu de l’ancien car votre objectif est de faire mieux. Vous allez donc tout simplement remettre en question le contenu actuel et en créer de nouveaux en fonction de vos besoins.

Pour la création, dites-vous simplement que votre page est vierge et si vous réfléchissez au contenu au début du projet, vous vous rendrez compte de besoins que vous n’auriez vu que lors de l’implémentation du contenu. 

Ce n’est pas rien, car cela peut tout à fait changer le périmètre du projet et questionner les choix passés. Cela peut remettre en question jusqu’à la structure des pages, la hiérarchisation totale de votre site, le choix du CMS et éventuellement vous coûter cher ou ne pas permettre l’aboutissement de votre projet. 

Ce n’est pas tout, plus l’équipe qui va réaliser votre site en sait au début du projet, plus elle peut identifier vos besoins et vous amener où vous voulez aller ou vous aider à définir où vous voulez aller et comment. Votre projet sera plus fin, plus abouti car votre designer aura une vision d’ensemble du projet.

Chez Antistatique nous pensons que le contenu est au centre du projet. Ce n’est pas la cerise sur le gâteau. Il doit être pensé et conçu comme tel. Avec toute l’importance qui en découle pour votre projet.

Mais comment on fait ?!

Vous l’avez bien compris, le contenu a un enjeu stratégique et c’est le Graal pour tout designer et/ou développeur de l’avoir avant de réaliser des maquettes ou de coder. Mais il est tout à fait compréhensible que ce ne soit pas une chose évidente à faire pour les clients ! Voici donc quelques conseils tirés de nos expériences.

Mais comment ?!

Anticiper

La première question à se poser est : “est-ce qu’on part de zéro ?”. Effectivement, s’agit-il d’une refonte d’un site avec du contenu déjà présent ? Ou est-ce une création et dans ce cas, existe-il déjà un semblant de contenu ?

S’il existe déjà du contenu, cela ne veut pas dire qu’il y a moins de travail mais que la méthode sera simplement différente.

Un point très important à ne pas oublier est le contenu visuel. Nous pourrions dédier un article à ce sujet. La taille, le ratio, la cohérence, l’homogénéité, le sens, la pertinence, etc. sont des critères à définir afin d’éviter les images prétextes et de mauvaise qualité pour un site ou une application. Nos designers sont ravis de pouvoir discuter et conseiller nos clients à ce sujet !

Réaliser un inventaire et l’évaluer 

S’il existe déjà du contenu, il n’est quasiment jamais possible de le reprendre tel quel. Pour être efficace, il est conseillé de réaliser un inventaire de ce qui existe. Voici comment nous procédons, pour chaque page nous recensons : son url, son titre de page, de quel type de contenu s’agit-il (une actualité, une simple page, une personne, etc.), quel est son objectif, qui est son responsable, doit-elle être mise à jour régulièrement, etc.

Il est ensuite possible d’évaluer ces pages à travers divers critères : le contenu est-il compréhensible ? Qu’en est-il de la structure de la page ? De sa densité ? etc.

Il est ensuite possible de déterminer si le contenu est à garder, à revoir, à supprimer ou même à créer.

Définir un objectif pour chaque page

Tout est dit : une fois la structure du site définie (dès l’arborescence), il est primordial que le designer et le client définissent l’objectif de chacune des pages. Il sera ainsi possible de mettre en place une stratégie de structure et de flux de navigation pour mener le visiteur à atteindre ses objectifs. Lors du zoning ou de la stratégie de bloc, il est également possible de mettre dans chaque zone quelques mots-clés sur le contenu imaginé pour aiguiller les clients.

Mandater un rédacteur

Ce n’est pas un secret : rédiger du contenu, c’est un métier ! Sans compter qu’il y a également un certain nombre de standards à respecter pour le web (non seulement pour bénéficier d’un bon référencement naturel (SEO) mais également pour une expérience de lecture agréable).

Nous travaillons fréquemment avec des personnes dont le métier est de rédiger du contenu, cela facilite grandement la tâche et permet de décharger le client.

Tester des outils

Comment travailler ensemble ? Comment fournir ce contenu ? Chaque client est différent, tout comme ses besoins. 

Écrire son contenu

Airtable, Google Drive

Pour certains clients, le plus difficile est de voir l’ampleur du travail. Utiliser un répertoire de fichiers en créant simplement un fichier par page permet d’aider le client à créer ou structurer son contenu. Il est également possible de définir les différents champs. Par exemple, pour un article, il est possible de définir les champs titre, auteur, catégorie, résumé, image et texte pour donner une structure.

Contentful, Prismic, Sanity 

Ces outils permettent au client d’entrer du contenu et les développeurs peuvent ensuite directement le lier au site.

Microsoft Word, Pages

L’important est de recevoir ce contenu. Parfois un simple fichier Word suffit pour nous donner de la matière et permettre aux designers de travailler avec une base.

Itérer et améliorer

Dans certains cas, le contenu va très peu changer au cours du temps. Par exemple, s’il s’agit d’un site vitrine, qui présente simplement une entreprise. Dans ce cas, le plus optimal est de réaliser un site statique. Dans d’autres cas, le contenu est amené à évoluer. Par exemple, pour un blog, avec de nouveaux articles. Pour ceci, un CMS est adéquat.

Quoi qu’il en soit, un site internet n’est pas comme un livre imprimé. Le contenu peut changer, même une fois qu’il est publié. Recevoir la base ou au moins la direction du contenu est vraiment nécessaire pour réaliser un projet de qualité, même s’il n’est pas définitif. 

Et vous, quelle est votre expérience par rapport au contenu ?